précédent aide sommaire annexes suivant
Les mesures face aux Séismes


Quelles mesures face au risque sismique ?

Au niveau national

L’objectif principal de la réglementation parasismique est la sauvegarde d’un maximum de vies humaines.
Il faut tout d’abord savoir que ces règles sont nationales et qu’il est obligatoire de les appliquer. Elles sont récentes, car elles ne datent que de quelques années. On peut donc dire que les maisons anciennes ne respectent pas ces règlements.
Il existe deux types de règlements :
- 1 pour les constructions publics (PS 92).
- 1 pour les maisons individuelles (MI 92).
Mais ces règlements ne doivent pas être appliqués de la même manière partout en France. En effet, le territoire a été divisé en zones sismiques. Ici à Colmar ou à Ribeauvillé le zone 1a (le risque est quasiment nul mais pas inexistant, aucune secousse d’intensité supérieure à VIII n’a été observée historiquement, les déformations tectoniques récentes sont de faibles ampleurs).
On distingue également 4 types de bâtiments : a/b/c/d allant des lieux non prévus pour l’habitation, comme les hangars agricoles en a au hôpitaux ou casernes de pompier. (le lycée de Ribeauvillé est classé en type b)
Ce règlement est tout récent et nécessite un travail conséquent pour un architecte.

Au niveau régional

L’Alsace étant une des zones métropolitaines les plus éxposées, c’est là que les mesures parasismiques devraient être le plus appliquées or comme le montre le sondage, beaucoup de maisons particulières ne les respètent pas.
Pourtant de nombreux bureaux d’étude font tout pour sauver des vies plutôt que des bâtiments. Ensuite, en cas de crise majeur, la préfecture ou d’autres institutions de l’Etat peut mettre en place des cellules spéciales...


Comment s’informer ?

On peut se renseigner dans les mairies, chez des architectes, à la direction générale de l’équipement, au Service Géologique Régional Alsace ou encore à la préfecture ou la gendarmerie...

Flêche hautHaut de la page

Que faire lors d'un séisme ?

AVANT PENDANT APRES

Repérer les points de coupure du gaz, eau, électricité. Fixer les appareils et les meubles lourds. Préparer un plan de regroupement familial.

Rester où l'on est .
  • à l'intérieur: se mettre près d'un mur, une colonne porteuse, ou sous des meubles solides; s'éloigner des fenêtres
  • à l'extérieur : ne pas rester sous des fils électriques ou ce qui peut seffondrer (ponts, corniches, toitures...)
  • en voiture : arrêter et ne pas descendre avant la fin des secousses.
  • Se protéger la tête avec les bras.
  • Ne pas allumer de flamme.

Après la première secousse, se méfier des répliques il peut y avoir d'autres secousses. Ne pas prendre les ascenseurs pour quitter un immeuble. Vérifier l'eau, l'électricité : en cas de fuite, ouvrir les fenêtres et les portes, se sauver et prévenir les autorités. S'éloigner des zones côtières, même longtemps après la des secousses, en raison d'éventuels raz-de-marée.




Flêche hautHaut de la page


précédent [introduction] [séismes et risques] [historique] [sismomètre] [sondage] [interview] [mesures parasismiques] [maisons à colombages] [conclusion] [annexes] suivant